Le syndrome de l’autruche

Face à des situations relationnelles complexes, nos responsables d’équipes ou de projets ne disposent pas toujours des bons outils pour les traiter efficacement (ou ne savent pas quels outils utiliser, à quel moment, dans quelles circonstances, etc.).

Ils peuvent alors se comporter comme ce brave animal qui, face à des difficultés qu’il ne parvient pas à résoudre, préfère mettre la tête dans le sable et espérer que le danger disparaisse de lui-même.

Exposant ainsi la partie la plus fragile de son anatomie aux risques que l’on imagine…

Le syndrome de l’autruche symbolise ces solutions de fuite qui, non seulement ne résolvent pas le problème initial, mais en créent de nouveaux. Bipbip synd Autriche 2

Exemple: « Plus je tarde à recadrer ce collaborateur (qui agit de façon inadéquate), plus je justifie son comportement et plus je crée de l’instabilité dans l’équipe (créant ainsi de nouveaux problèmes: conflits, stress, congés maladie, etc.) ».